Difference between revisions of "Kreplak2019"

From emcawiki
Jump to: navigation, search
(BibTeX auto import 2019-12-13 09:07:40)
 
m
Line 1: Line 1:
 
{{BibEntry
 
{{BibEntry
 +
|BibType=ARTICLE
 +
|Author(s)=Yaël Kreplak;
 +
|Title=Quelle sorte d'entité matérielle est une œuvre d'art ?
 +
|Tag(s)=EMCA; restoration; Art handing; storage
 
|Key=Kreplak2019
 
|Key=Kreplak2019
|Key=Kreplak2019
 
|Title=Quelle sorte d'entité matérielle est une œuvre d'art
 
|Author(s)=Ya\el Kreplak;
 
|Tag(s)=
 
|BibType=ARTICLE
 
 
|Year=2019
 
|Year=2019
 +
|Language=French
 
|Journal=Images Re-vues
 
|Journal=Images Re-vues
 
|Volume=7
 
|Volume=7
 
|Number=Hors série
 
|Number=Hors série
 
|URL=http://journals.openedition.org/imagesrevues/6396
 
|URL=http://journals.openedition.org/imagesrevues/6396
 +
|Abstract=In this paper I consider artworks’ materiality not as a historical, methodological or theoretical issue (a research problem) but as a practical problem, faced by museum professionals, who, in their everyday business with artworks, have to negotiate, determine and redefine the material properties of the objects they are in charge of. Drawing on materials collected through an ethnography of conservation practices at the contemporary department at the French National Museum of Modern Art (MNAM - Centre Pompidou), and focusing on the management of a particular artwork from the collection, Le Magasin de Ben, I wish to address the question “what kind of material entity is an artwork” as a practical, situated and circumstantial matter, so as to demonstrate the multiplicity of perspectives and practices through which artworks are defined, experienced and constituted in the museum.
 +
 +
 +
Dans cet article, je propose d’aborder la question de la matérialité des œuvres non comme une problématique historique, méthodologique ou théorique (un problème de chercheur), mais comme un problème pratique : celui des professionnels de la conservation, qui, dans le cours de leurs activités ordinaires avec les œuvres, sont amenés à négocier, déterminer, redéfinir les propriétés matérielles des œuvres dont ils ont la responsabilité. En m’appuyant sur des observations faites lors d’une enquête ethnographique auprès des professionnels du Musée national d’art moderne en charge des œuvres contemporaines des collections, j’examine en particulier les opérations effectuées sur une œuvre (Le Magasin de Ben). Ce cas me permet de montrer comment cette question (quelle sorte d’entité matérielle est une œuvre ?) trouve des réponses toujours particulières et situées, qui rendent compte des multiples perspectives sous lesquelles les œuvres d’art sont envisagées et des différentes activités par lesquelles elles sont constituées dans l’institution muséale.
 
}}
 
}}

Revision as of 09:11, 13 December 2019

Kreplak2019
BibType ARTICLE
Key Kreplak2019
Author(s) Yaël Kreplak
Title Quelle sorte d'entité matérielle est une œuvre d'art ?
Editor(s)
Tag(s) EMCA, restoration, Art handing, storage
Publisher
Year 2019
Language French
City
Month
Journal Images Re-vues
Volume 7
Number Hors série
Pages
URL Link
DOI
ISBN
Organization
Institution
School
Type
Edition
Series
Howpublished
Book title
Chapter

Download BibTex

Abstract

In this paper I consider artworks’ materiality not as a historical, methodological or theoretical issue (a research problem) but as a practical problem, faced by museum professionals, who, in their everyday business with artworks, have to negotiate, determine and redefine the material properties of the objects they are in charge of. Drawing on materials collected through an ethnography of conservation practices at the contemporary department at the French National Museum of Modern Art (MNAM - Centre Pompidou), and focusing on the management of a particular artwork from the collection, Le Magasin de Ben, I wish to address the question “what kind of material entity is an artwork” as a practical, situated and circumstantial matter, so as to demonstrate the multiplicity of perspectives and practices through which artworks are defined, experienced and constituted in the museum.


Dans cet article, je propose d’aborder la question de la matérialité des œuvres non comme une problématique historique, méthodologique ou théorique (un problème de chercheur), mais comme un problème pratique : celui des professionnels de la conservation, qui, dans le cours de leurs activités ordinaires avec les œuvres, sont amenés à négocier, déterminer, redéfinir les propriétés matérielles des œuvres dont ils ont la responsabilité. En m’appuyant sur des observations faites lors d’une enquête ethnographique auprès des professionnels du Musée national d’art moderne en charge des œuvres contemporaines des collections, j’examine en particulier les opérations effectuées sur une œuvre (Le Magasin de Ben). Ce cas me permet de montrer comment cette question (quelle sorte d’entité matérielle est une œuvre ?) trouve des réponses toujours particulières et situées, qui rendent compte des multiples perspectives sous lesquelles les œuvres d’art sont envisagées et des différentes activités par lesquelles elles sont constituées dans l’institution muséale.

Notes