Difference between revisions of "Verdier2019"

From emcawiki
Jump to: navigation, search
(BibTeX auto import 2019-04-18 01:01:12)
 
 
(One intermediate revision by one other user not shown)
Line 1: Line 1:
 
{{BibEntry
 
{{BibEntry
 +
|BibType=ARTICLE
 +
|Author(s)=Maud Verdier;
 +
|Title=La contextualisation: un problème étique ?
 +
|Tag(s)=(participation) frame; EMCA; contextualisation; contextualisation cues; conversation analysis; emic; etic; performance; theatre
 
|Key=Verdier2019
 
|Key=Verdier2019
|Key=Verdier2019
 
|Title=La contextualisation : un problème étique ?
 
|Author(s)=Maud Verdier;
 
|Tag(s)=(participation) frame; EMCA; contextualisation; contextualisation cues; conversation analysis; emic; etic; performance; theatre
 
|BibType=ARTICLE
 
 
|Year=2019
 
|Year=2019
|Month=mar
+
|Language=French
 
|Journal=Corela
 
|Journal=Corela
 
|Number=HS-27
 
|Number=HS-27
 
|URL=http://journals.openedition.org/corela/7613
 
|URL=http://journals.openedition.org/corela/7613
 
|DOI=10.4000/corela.7613
 
|DOI=10.4000/corela.7613
|Abstract=Properly describing the meaning of a term or a statement, often involves using co-text or context. Linguists must then resort to authentic corpora and propose contextualization procedures. This approach, which can rightly be described as etic, is far from sufficient. One needs to take into account the strategies of contextualization and recontextualization by the speakers themselves, undoubtedly linked to metalinguistic and metapragmatic competence. Contextualization is therefore also an emic issue. Based on an ethnographic fieldwork conducted in a theatre, including the audiovisual recording of theatre rehearsals, this article explores the situations when actors/actresses and stage directors, facing issues around texts' interpretation, rely on contextualization. By reviewing the emergence of contextualization practices, the author emphasizes their collective dimension. Décrire adéquatement la signification d'un terme, ou d'un énoncé, suppose souvent de faire appel au co-texte ou au contexte. Le linguiste doit alors recourir à des corpus authentiques et proposer des procédures de contextualisation. Une telle démarche, que l'on peut à bon droit qualifier d'étique, est loin d'être suffisante. Elle ne tient pas compte des stratégies de contextualisation et de recontextualisation des discours par les locuteurs eux-mêmes, sans aucun doute liées à l'existence d'une compétence métalinguistique et métapragmatique. La contextualisation est donc aussi un problème émique. Dans le cadre d'une enquête ethnographique au sein d'une troupe de théâtre, incluant l'observation et l'enregistrement audiovisuel des différentes activités des comédiens, on s'est intéressé aux phases de travail théâtral – lecture à la table et répétitions – pendant lesquelles les participants se confrontent à des textes qui leur posent des difficultés d'interprétation. Face à des énoncés dont la signification ne fait pas nécessairement problème, mais dont le sens en contexte peut sembler problématique, les comédiens et les metteurs en scène sont amenés à devoir recontextualiser. Nous étudierons ces pratiques de contextualisation, leur émergence – soit parce que les participants l'exigent, soit parce que les locuteurs eux-mêmes en éprouvent la nécessité pour parvenir à une pertinence communicative plus forte – en en soulignant la dimension collective.
+
|Note=Properly describing the meaning of a term or a statement, often involves using co-text or context. Linguists must then resort to authentic corpora and propose contextualization procedures. This approach, which can rightly be described as etic, is far from sufficient. One needs to take into account the strategies of contextualization and recontextualization by the speakers themselves, undoubtedly linked to metalinguistic and metapragmatic competence. Contextualization is therefore also an emic issue. Based on an ethnographic fieldwork conducted in a theatre, including the audiovisual recording of theatre rehearsals, this article explores the situations when actors/actresses and stage directors, facing issues around texts' interpretation, rely on contextualization. By reviewing the emergence of contextualization practices, the author emphasizes their collective dimension.
 +
|Abstract=Décrire adéquatement la signification d'un terme, ou d'un énoncé, suppose souvent de faire appel au co-texte ou au contexte. Le linguiste doit alors recourir à des corpus authentiques et proposer des procédures de contextualisation. Une telle démarche, que l'on peut à bon droit qualifier d'étique, est loin d'être suffisante. Elle ne tient pas compte des stratégies de contextualisation et de recontextualisation des discours par les locuteurs eux-mêmes, sans aucun doute liées à l'existence d'une compétence métalinguistique et métapragmatique. La contextualisation est donc aussi un problème émique. Dans le cadre d'une enquête ethnographique au sein d'une troupe de théâtre, incluant l'observation et l'enregistrement audiovisuel des différentes activités des comédiens, on s'est intéressé aux phases de travail théâtral – lecture à la table et répétitions – pendant lesquelles les participants se confrontent à des textes qui leur posent des difficultés d'interprétation. Face à des énoncés dont la signification ne fait pas nécessairement problème, mais dont le sens en contexte peut sembler problématique, les comédiens et les metteurs en scène sont amenés à devoir recontextualiser. Nous étudierons ces pratiques de contextualisation, leur émergence – soit parce que les participants l'exigent, soit parce que les locuteurs eux-mêmes en éprouvent la nécessité pour parvenir à une pertinence communicative plus forte – en en soulignant la dimension collective.
 
}}
 
}}

Latest revision as of 15:53, 15 January 2020

Verdier2019
BibType ARTICLE
Key Verdier2019
Author(s) Maud Verdier
Title La contextualisation: un problème étique ?
Editor(s)
Tag(s) (participation) frame, EMCA, contextualisation, contextualisation cues, conversation analysis, emic, etic, performance, theatre
Publisher
Year 2019
Language French
City
Month
Journal Corela
Volume
Number HS-27
Pages
URL Link
DOI 10.4000/corela.7613
ISBN
Organization
Institution
School
Type
Edition
Series
Howpublished
Book title
Chapter

Download BibTex

Abstract

Décrire adéquatement la signification d'un terme, ou d'un énoncé, suppose souvent de faire appel au co-texte ou au contexte. Le linguiste doit alors recourir à des corpus authentiques et proposer des procédures de contextualisation. Une telle démarche, que l'on peut à bon droit qualifier d'étique, est loin d'être suffisante. Elle ne tient pas compte des stratégies de contextualisation et de recontextualisation des discours par les locuteurs eux-mêmes, sans aucun doute liées à l'existence d'une compétence métalinguistique et métapragmatique. La contextualisation est donc aussi un problème émique. Dans le cadre d'une enquête ethnographique au sein d'une troupe de théâtre, incluant l'observation et l'enregistrement audiovisuel des différentes activités des comédiens, on s'est intéressé aux phases de travail théâtral – lecture à la table et répétitions – pendant lesquelles les participants se confrontent à des textes qui leur posent des difficultés d'interprétation. Face à des énoncés dont la signification ne fait pas nécessairement problème, mais dont le sens en contexte peut sembler problématique, les comédiens et les metteurs en scène sont amenés à devoir recontextualiser. Nous étudierons ces pratiques de contextualisation, leur émergence – soit parce que les participants l'exigent, soit parce que les locuteurs eux-mêmes en éprouvent la nécessité pour parvenir à une pertinence communicative plus forte – en en soulignant la dimension collective.

Notes

Properly describing the meaning of a term or a statement, often involves using co-text or context. Linguists must then resort to authentic corpora and propose contextualization procedures. This approach, which can rightly be described as etic, is far from sufficient. One needs to take into account the strategies of contextualization and recontextualization by the speakers themselves, undoubtedly linked to metalinguistic and metapragmatic competence. Contextualization is therefore also an emic issue. Based on an ethnographic fieldwork conducted in a theatre, including the audiovisual recording of theatre rehearsals, this article explores the situations when actors/actresses and stage directors, facing issues around texts' interpretation, rely on contextualization. By reviewing the emergence of contextualization practices, the author emphasizes their collective dimension.